Cliquez-ici pour accéder au site du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables Ordre des Experts-Comptables

Accueil
>  Acteurs de la prévention
- Le Centre d'Information sur la Prévention des difficultés des entreprises
- Les professionnels de la prévention
>> Les autres acteurs de la prévention
 
  Alertes professionnelles
 
  Base documentaire
 
  Bonnes pratiques de la prévention pour pérenniser votre entreprise (septembre 2006)
 
  Glossaire : les 100 mots de la prévention
 
  Guides administratifs du CIP à destination des Conseils Régionaux des Experts-Comptables
 
  Juridique
 
  Loi de sauvegarde des entreprises
 
  Médiation du crédit
 
  Mandat ad hoc
 
  Conciliation
 
  CODEFI / CIRI
 
  La commission des chefs des services financiers
 
  Le rebond du chef d’entreprise
 
  Notes de synthèse
 
  Où vous situez-vous ? Autodiagnostic rapide
 
  Outils de la prévention
 
  Quiz : Evaluez-vous !
 
  Réagissez, contactez nous!
 
  Revue de presse
 
  Sites utiles
 
  Trouvez un CIP près de chez vous
 
 
LE LIQUIDATEUR JUDICIAIRE


L'administrateur judiciaire est un Mandataire de Justice qui exerce une profession libérale contrôlée en permanence par les Tribunaux et le Ministère Public.
Il doit être titulaire de diplômes d'enseignement supérieur. Nombre de professionnels sont également anciens élèves des grandes écoles de commerce.
Il est inscrit sur la liste professionnelle établie par une Commission Nationale dépendant du Ministère de la Justice, à l'issue d'une formation pratique sanctionnée par un examen professionnel de haut niveau.
Il a compétence sur l'ensemble du territoire national. Il est obligatoirement adhérent à la Caisse Nationale de Garantie qui assure sa responsabilité civile professionnelle. Son statut est régi par la loi 85-99 du 25 janvier 1985 et les textes qui l'aménagent.

L'administrateur judiciaire est désigné :

  • Par les parties elles-mêmes pour les missions de consultation et de conseil.
  • Par une assemblée générale de la personne morale concernée en cas de nomination comme liquidateur amiable
  • Par les Tribunaux compétents (civils ou commerciaux) ou leur président pour :

- Les missions d'administration provisoire de sociétés et plus généralement de personnes morales ou privées.
- Les mandats spécifiques.
- Les missions d'administration judiciaire après dépôt de bilan.
- Les liquidations amiables, ordonnées judiciairement.

Prévention des difficultés des entreprises.
- Consultations accessibles à tous les dirigeants de sociétés ou commerçants.
- Mandats "ad'hoc", permettant, confidentiellement, de régler les difficultés affectant la vie des entreprises en relation avec ses partenaires (salariés, banquiers, fournisseurs, clients, etc...).
- Conciliation dans le cadre de la loi du 1er mars 1984 modifiée par la loi du 10 juin 1994.

www.ifppc.net/textes/lois/6000.html



retour



cncc

cfcj

cnb