Cliquez-ici pour accéder au site du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables Ordre des Experts-Comptables

Accueil
  Acteurs de la prévention
 
  Alertes professionnelles
 
  Base documentaire
 
  Bonnes pratiques de la prévention pour pérenniser votre entreprise (septembre 2006)
 
  Glossaire : les 100 mots de la prévention
 
  Guides administratifs du CIP à destination des Conseils Régionaux des Experts-Comptables
 
  Juridique
 
  Loi de sauvegarde des entreprises
 
  Médiation du crédit
 
  Mandat ad hoc
 
  Conciliation
 
  CODEFI / CIRI
 
  La commission des chefs des services financiers
 
  Le rebond du chef d’entreprise
 
  Notes de synthèse
 
  Où vous situez-vous ? Autodiagnostic rapide
 
  Outils de la prévention
 
  Quiz : Evaluez-vous !
 
  Réagissez, contactez nous!
 
  Revue de presse
 
  Sites utiles
 
  Trouvez un CIP près de chez vous
 
Fiche N° 1-1-6 DÈS LA CRÉATION, LA PRÉVENTION...    
VOUS AVEZ UN PROJET À FINANCER, ET PAS OU PEU DE CAPITAL


VOUS AVEZ UN PROJET D’ENTREPRISE A FINANCER ET PAS OU PEU DE CAPITAL (CAPITAL POUR UNE SARL DE 1 EURO ET/OU VOUS ETES UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE) :

  1. Connaissez-vous les PCE - produits adaptes aux petites entreprises adosses aux emprunts bancaires traditionnels d’un montant equivalent ?
  2. Connaissez-vous les autres aides et notamment les prets d’honneur ?
  3. Quelques conseils pour renforcer vos chances d’obtention de financement ou d’aides de credits.

EN CONCLUSION, PAS DE PROJET VIABLE SANS FINANCEMENT COHERENT


1) PCE : PRET CREATION ENTREPRISE :

  • Lancé fin 2000 par la BDPME (Tél. 08.25.30.12.30)
  • Réservé aux projets de 45 000 € maximum.
  • Montant du PCE : entre 3 000 et 8 000 €
  • Taux : fixé à 6 % sur 5 ans actuellement.
  • Sans garantie ni caution bancaire.
  • Différé de remboursement d’un an puis 16 échéances trimestrielles.

Condition supplémentaire après la création :

  • entreprise inscrite au Registre des Métiers ou au Registre du Commerce,
  • employer moins de 10 salariés,
  • ne pas avoir bénéficié d’un financement bancaire à plus de deux ans,
  • obtenir un concours bancaire de plus de deux ans et d’un montant compris entre une et deux fois le montant du PCE demandé

Conditions d’attribution à la création :

  • que le dernier bilan ne fasse pas apparaître de perte.

Exemple de montage financier avec prêt à la création d’entreprise

 
Apports personnels (soi + famille et proches) 8000 €
Prêt d’honneur 16000 €
PCE 8000 €
Total des fonds disponibles 32000 € (1/3)
Dette bancaire levée 64000 € (2/3)
Total des capitaux pour réaliser son projet 96000 €
 

En conclusion, 1/3 de fonds propres et 2/3 du total des capitaux peuvent être empruntés auprès d’une banque.


EN SYNTHESE

 
Avantages Inconvénients
Il peut financer les dépenses de lancement
d’activité et pas seulement une acquisition
Faiblesse du montant maximum du prêt
Il peut aider à obtenir le prêt bancaire
correspondant au PCE dans la mesure où
la banque bénéficiera d’une garantie
SOFARIS à hauteur de 70 %
Obligation de lier ce PCE à un prêt bancaire
d’un montant équivalent.
Absence de garantie personnelle  
Différé de remboursement d’un an  
 

Statistiques au 31 octobre 2002 : Sources DEFI

 
Montant moyen des PCE distribués 6 518 €
Montant moyen du prêt bancaire associé 10 322 €
 
soit au total un financement global de l’ordre de… 17 000 €
qui est plus proche d’un financement de besoin de fonds de roulement.
 

2) CONNAISSEZ VOUS LES AUTRES AIDES :

AIDES FINANCIÈRES :
PRETS ET GARANTIES OU CAUTIONS PRINCIPAUX SOUTIENS FINANCIERS POUR LES PME D’ILE-DE-FRANCE EN CREATION PRETS

 
INTERVENTION MONTANT EUROS PROJETS CONCERNES CONTACTS
1. Prêt à la création d’entreprise (PCE) De 3 000 à 8 000 euros, à 6 %. Il accompagne un prêt bancaire d’un montant au moins égal. Garanti par Sofaris. Sans garantie, ni caution et un différé de 1 ans. TPE de moins de trois ans où le total des ressources ne dépasse pas 45 000 euros et qui ne bénéficient pas encore d’un prêt à moyen ou long terme
BDPME 08 25 30 12 30
CCIP-75 01 53 40 48 89
CCI-Haut de Seine 01 46 14 27 72
CCIP-Seine-St-Denis 01 48 95 10 64
CCIP-Val de Marne 01 49 56 56 63
www.ccip.fr
2. Prêt d’honneur Jusqu’à 45 000 euros à taux 0 % bancaire avec effet de levier. Tout projet de création et de reprise, sur un territoire défini ou prime au développement.
Paris Initiatives Entreprises 01 53 04 02 62
Sud 92 01 41 87 92 00
92 Entreprendre 01 49 67 00 50
92 Initiative 01 47 29 35 40
Aulnay (93) 01 48 67 34 28
Seine Amont (94) 01 43 91 13 30
www.parinitiativentreprise.com
3. Prêt d’accompagnement Jusqu’à 4 573 euros au taux du marché. Porteurs de projets ne bénéficiant pas d’accès au crédit traditionnel (chômeurs, Rmistes…) ADIE (Association pour le droit à l’activité économique)
01 42 18 57 87
www.adie.org
4. Prêt des Clefes (Comités locaux pour l’emploi des femmes) Jusqu’à 7 622 euros. Tout projet porté par une femme Uraciff (Union régionale des associations centres d’information des femmes et des familles)
01 42 17 12 34
01 45 66 08 19
GARANTIES
ORGANISMES HAUTEUR DES GARANTIES PROJETS CONCERNES CONTACTS
Sofaris (BDPME) De 50 à 70% du montant des prêts Entreprise de 0 à 3 ans BDPME
01 41 79 90 00
www.bdpme.fr
Fédération France Active Jusqu’à 65% du montant emprunté Entrepreneur en précarité par rapport à l’emploi. Fédération France Active
01 53 24 26 26
IDES (Institut de Développement de l’Économie Sociale) Jusqu’à 70% d’un prêt de 5 031 à 22 105 euros. Entrepreneurs femmes, en création, reprise ou développement IDES
01 55 23 07 13
IDES (Institut de Développement de l’Économie Sociale) Jusqu’à 50 % d’un prêt de 7 622 à 121 959 euros. Toute PME en création, reprise ou développement IDES
01 55 23 07 13
Sociétés de cautionnement mutuel De 50 % à 100 % d’un prêt à moyen ou long terme Toute PME en création sur un territoire déterminé Association française des sociétés financières
01 53 81 51 51
 

3) QUELQUES CONSEILS POUR RENFORCER VOS CHANCES D’OBTENTION DE FINANCEMENT OU D’AIDES DE CREDITS :

  • 3.1. Votre crédibilité vis-à-vis des financiers : adéquation de votre C.V. professionnel à votre projet de création.
    N’imaginez pas monter un restaurant sans une bonne expérience dans ce secteur et/ou un bon accompagnement familial.
  • 3.2. N’hésitez pas à vous former aux dernières techniques du secteur d’activité que vous souhaitez intégrer, et à la gestion, et communiquer sur ces acquis.


retour



cncc

cfcj

cnb